Différents modèles de SIG Participatifs

metro-de-portlandQuelques exemples de WebSIG participatifs, afin de mieux saisir son intêret  : 

- Voici un système SIG web où l’on demande au public de participer afin de décider du système de capacitation du transit pour la région de Portland : http://www.metro-goingplaces.org/bast/

- La ville de Pau présente sont futur “Système d’Information Géographique Communautaire” ici :  http://www.agglo-pau.fr/content/view/47/89/

- Un lien vers une  présentation video du SIG développé au sein de la commune de Moissy Cramayel sur le blog de Jean-Marie Prevost. Les technologies utilisées se rapprochent très fortement de celles que nous souhaitons mettre en place pour la partie SIG de Colibri.

- Ci-dessous, une  étude de mise en oeuvre d’un SIG communautaire pour la Communauté de Communes de Lanvollon Plouha:

  

Posté il y a 7 Années, 10 Moiss à 22 h 05 min.

Ajouter un commentaire

Reflexion sur les technologies à utiliser

Aujourd’hui, on prend rendez vous avec Rodolfo, l’informaticien de  Softclear qui a travaillé sur le projet l’année passé. Il va aussi nous aider cette année pour nous conseiller. Il fait cela volontairement, dans le cadre du travail social de son entreprise.

Avec la veille que nous avons fait, nous pensons qu’il serait intéressant d’adapter différents outils déjà développés dans le libre pour mettre en place la plateforme. Cela veut dire que l’on abandonnerait une partie du travail de la plateforme de 2008. Etant donné les problèmes  que possède le code  de la précedante version, Rodolfo nous conseille de faire ce choix.

 - On utilisera Limesurvey pour le module de recensement et probablement aussi pour l’authentification des utilisateurs. On abandonne la partie réalisée par les étudiants qui possède un code trop ”spaghetti” (Tout le code sur une même page, de manière désorganisée) et très loin des possibilités de cet outil de réalisation de questionnaires.

-  Il subsiste un doute sur la partie  SIG. De très nombreux choix s’offrent à nous. Soit conserver le travail réalisé par les étudiants en conservant l’outil  Mapserveur, mais il faudra néanmoins modifier l’interface graphique pour utiliser une interface plus avancée, du type  Fusion ou  Cartoweb.  Ou alors utiliser un autre serveur de cartographie,  Mapguide, un outil libre complet, qui est très en vogue actuellement. 

Je viens de faire une petite recherche sur l’utilisation de SIG participatifs. Si le sujet vous intéresse, allez faire un tour sur ces deux articles :

http://ictupdate.cta.int/fr/Regulars/Q-R/Questions-Reponses-SIG-traditionnels-et-participatifs : Un article rapide qui montre l’intêrét de l’utilisation d’un SIG participatif

http://www.iapad.org/publications/ppgis/ICT-05-27-fr-DEF.pdf  : Dans ce document, on se rencontre de l’importance de la formation et du suivi dans le type de projet que nous voulons mettre en place. 

Posté il y a 7 Années, 11 Moiss à 23 h 07 min.

Ajouter un commentaire