Comment partir sur les bonnes bases ? Veille technique et veille organisationelle

La multitude de choix des outils SIG libres nous force à remettre en question nos premières conclusions, et surtout, à faire connaître notre projet dans le monde des experts SIG. Faire de la veille sur internet, envoyer des mails à des professionnels, écrire sur des forums ( http://georezo.net/forum/viewtopic.php?pid=136167#p136167) et tester les outils font partie de ce travail indispensable pour partir sur de bonnes bases. On a aussi pris rendez-vous.

Nous devons nous décider le plus tôt possible sur les outils. En effet, quatre étudiants vont travailler pour nous 120 heures dans le cadre de leur service communautaire, obligatoire durant leurs études. Ils ont décidé de bosser sur le projet Colibri, et il sont en attente de nos informations pour commencer à travailler. On les retrouve mardi prochain autour d’une réunion avec leurs professeurs, Rodoflo l’informaticien de Softclear, Andrés le Géographe, et Luisa la responsable Colombbus Venezuela.

Cet après-midi, nous filons suivre une conférence d’un ami architecte à l’UCV qui présente son expérience sur le problème d’urbanisme dans les barrios, puis nous irons l’université la Catolica Santa Rosa pour suivre un atelier sur l’organisation des communautés et des conseils communaux de la Pastora, un des barrios les plus peuplés de l’ouest de Caracas et dont le centre a conservé une architecture coloniale. Colombbus y possède d’ailleurs un centre informatique.

Posté il y a 7 Années, 11 Moiss à 2 h 18 min.

Ajouter un commentaire