Différents modèles de SIG Participatifs

metro-de-portlandQuelques exemples de WebSIG participatifs, afin de mieux saisir son intêret  : 

- Voici un système SIG web où l’on demande au public de participer afin de décider du système de capacitation du transit pour la région de Portland : http://www.metro-goingplaces.org/bast/

- La ville de Pau présente sont futur “Système d’Information Géographique Communautaire” ici :  http://www.agglo-pau.fr/content/view/47/89/

- Un lien vers une  présentation video du SIG développé au sein de la commune de Moissy Cramayel sur le blog de Jean-Marie Prevost. Les technologies utilisées se rapprochent très fortement de celles que nous souhaitons mettre en place pour la partie SIG de Colibri.

- Ci-dessous, une  étude de mise en oeuvre d’un SIG communautaire pour la Communauté de Communes de Lanvollon Plouha:

  

Posté il y a 8 Années, 6 Moiss à 22 h 05 min.

Ajouter un commentaire

Des bilans et rencontres positives après deux semaines de projet.

Ce vendredi matin, on rencontre Andres, le géographe qui suivait le Projet Colibri bien avant notre arrivée. Il travaille au ministère de l’enseignement supérieur. C’est un passionné des   SIG, bouillonant d’idées et de conseils sur les technologies à utiliser… Il nous fait comprendre l’importance du travail du SIGiste, qui va créer les cartes vectorielles et nous aiguille sur la direction à prendre au niveau des outils. En partant, il nous pose la question “Quand est ce que vous revenez ?”. Que demander de plus, un expert qui s’impatiente de pouvoir nous aider un peu plus.

De retour au bureau, on continue notre étude sur les  technologies à choisir pour notre projet. Map guide, mapserveur, Postgres… On rentre dans la technique… Mais c’est indispensable pour faire les choix des outils que nous conseillerons aux étudiants.

Un mail envoyé sur un  forum nous a permis de prendre contact avec un professionnel de la cartographie en France. Ce dernier est prêt à nous aider sur les problèmes techniques. Décidemment, chaque jour réserve ses surprises !

Css Workshop 2009L’après-midi s’annonce chargée. C’est la clotûre du  Css Workshop 2009 dont on vous avait parlé il y a deux semaines. Chaque groupe d’étudiant est venu présenter ses solutions aux problèmes d’urbanisme des cinq barrios étudiés à Caracas. Le bilan des architectes est sans appel : leur métier dans les barrios est bien plus complexe que l’on pourrait se l’imaginer. L’approche avec humilité et l’appropriation des problèmes en discussion avec la communauté sont indispensables à la réussite des projets dans ces quartiers.

L’architecte doit devenir un  interprète des besoins des communautés, et vient proposer des solutions afin que la communauté choisisse et s’approprie le projet. Il ne peut pas appliquer des méthodes “toutes prêtes” tant la complexité du barrio au niveau structurel et socio culturel le rend différent de la ville formelle. Autre chose, ils sont tous d’accord pour dire que les barrios en géneral ne sont pas à détruire, mais à intégrer complètement à la ville. D’ailleurs, chaque quartier autoproduit est différent. Certains sont très avancés et sont quasiment intégrés, d’autres sont  très jeunes, et l’on se croirait à la campagne, d’autres sont délabrés, dangereux et près à s’effondrer, etc…

Posté il y a 8 Années, 7 Moiss à 23 h 49 min.

Ajouter un commentaire